De la science à l'école Energies n°475 - 30 mai 2017 - Jeremy Noé

Publié le

Gardanne héberge un centre ressource pédagogique “La main à la pâte,” qui forme les enseignants du département à faire vivre la culture scientifique en classe. Une petite fierté pour la ville.

LA SCIENCE ? UNE CULTURE À PART ENTIÈRE, AU MÊME TITRE QUE LE THÉÂTRE, LA LITTÉRATURE, LE CINÉMA.

Et qui dit culture, dit graines à planter auprès des jeunes générations, suivies d’un entretien aux petits oignons, arrosé de beaucoup d’amour !

La culture scientifique, un sujet important pour la Ville, qui se fait fort de l’encourager avec des manifestations telles que La fête de la science, Le Souk des sciences, et en ayant oeuvré pour accueillir le Centre microélectronique de Provence de l’école des Mines de Saint-Étienne. En attendant d’accueillir un centre maousse sur le puits Morandat, si Aix-Marseille-Métropole le veut bien...

Autre preuve d’amour ? La Ville héberge depuis trois ans, un centre pilote de la fondation La main à la pâte, un courant pédagogique qui veut qu’on suscite l’intérêt pour les sciences et qu’on aprenne plus facilement si on manipule, expérimente, bref, met la main à la pâte.

La démarche réunit à Gardanne direction départementale de l’Éducation nationale, école des Mines, Aix-Marseille université. Dans des bureaux mis à disposition de la ville au centre La passerelle à Biver, Cécile de Gouberville, avec un réseau de six autres enseignants du département, est chargée de diffuser la bonne parole auprès des écoles, en mettant des moyens humains et matériels, mais aussi en produisant des cours.

DÉVELOPPER LES PRATIQUES

« Nous travaillons selon trois axes, précise Cécile de Gouberville. Il y a d’abord l’accompagnement des enseignants nouvellement nommés -plus spécifiquement à Gardanne - à la culture scientifique selon l’esprit La main à la pâte. Puis il y a l’ASTEP, Accompagnement en sciences et technologies à l’école primaire. Nos partenaires nous fournissent des scientifiques - souvent des étudiants à Bac+2, comme des étudiants de Valabre, mais aussi des doctorants ou des ingénieurs de Cadarachepour accompagner les enseignants sur une de leurs thématiques, en lien avec les programmes bien sûr. On essaie de leur trouver le scientifique qui pourrait correspondre à leur besoin et on les forme une journée en leur rappelant le principe du travail “La main à la pâte” dans les classes : les élèvent doivent être partie prenante et manipuler...  »

Dernier volet de travail pour le centre pilote de Gardanne : la production de cours à destination des enseignants. Comme cette fiche pédagogique sur un adorable jouet abeille... destiné à sensibiliser les petits de CP à la programmation de robots !

Il y a de quoi être assez fier d’accueillir ce type de démarche à Gardanne, non ?

 

Dans l'actu