Communiqué sur la grève de Coop Security

Mis à jour le

Communiqué de la Ville de Gardanne

Mardi 22 mars. Coop Security, prestataire de la commune dans le cadre d’un marché public, a failli à ses engagements contractuels et au code du travail. N’étant pas directement employeur, et étant elle-même tenue aux contraintes de ce marché public, la ville a toutefois maintenu un dialogue constant avec les salariés et mobilisé ses moyens pour défendre leurs intérêts.

Roger Meï, sa première adjointe Yveline Primo, le conseil juridique de la ville, et les responsables municipaux, ont multiplié les interventions auprès du Tribunal de commerce, du Sous-Préfet, du Directeur Départemental de la direction du travail. La ville, à l’écoute des salariés, a pris le temps de rechercher des réponses concrètes pour dénouer la situation.

Une nouvelle rencontre ce matin avec les salariés et leur représentant syndical a permis de trouver un accord satisfaisant pour chacun. Malgré une situation complexe, la Ville a fait tout son possible pour que les bus scolaires et les entreprises qui sont hébergées au Puits Morandat puissent retrouver un fonctionnement pérenne et normal. C’était chose faite ce mardi en milieu d’après-midi.

 

Dans l'actu