Communiqué n°5 - incident de l'usine Alteo

Mis à jour le

Une semaine après l’incident de l’usine d’Alteo, une cellule de veille réunissant autour du maire de Gardanne le capitaine des pompiers, le lieutenant de gendarmerie, le directeur des opérations d’Alteo, le représentant du sous-préfet et les services de la ville a permis de faire le point sur les actions entreprises depuis vendredi dernier.

Eric Duchenne (Alteo) a annoncé que les vérifications des canalisations semblables à celle qui avait cédé étaient en cours. Le niveau de pH dans les cours d’eau (les Molx et Saint-Pierre) se poursuivent, les valeurs relevées par l’entreprise d’une part et par un bureau d’étude mandaté par la Ville d’autre part (avec des contrôles toutes les demi-heures) sont revenues à la normale. Les relevés doivent être poursuivis pendant encore une semaine afin de laisser passer les épisodes pluvieux annoncés dans les prochains jours.

L’enquête de gendarmerie déclenechée après l’incident se poursuit sous le contrôle de Dominique Moyal, procureur de la République d’Aix-en-Provence.

En ce qui concerne l’impact de l’incident pour la santé, rappelons que l’Agence régionale de la Santé (ARS) préconise de voir le médecin traitant en cas d’irritation de la peau ou des yeux.

Alteo annonce avoir pris en charge le nettoyage de 120 véhicules, une centaine d’autres seront traités dans les prochains jours. Pour les piscines, il n’y a pas de conséquence particulière. Le numéro vert mis en place par Alteo est toujours actif : 0 800 746 931.

Lire les communiqués précédents :
Communiqué n°4 - incident à l’usine Alteo
Communiqué n°3 suite à l’incident à l’usine Alteo
Communiqué n°2 - incident à l’usine Alteo
Communiqué n°1 - incident à l’usine Alteo

 

Dans l'actu