Communiqué de Roger Meï : oui au respect de l'environnement, oui à l'emploi !

Mis à jour le

Communiqué de Roger Meï soutenant Alteo dans la pérennisation de l’activité de son site de Gardanne

Gardanne, le 9 septembre 2015

Oui au respect de l’environnement, Oui à l’emploi !

La société Alteo met tout en œuvre pour cesser les rejets de déchets d’exploitation solides au large de Cassis. Engagée dans une démarche d’amélioration continue de son empreinte environnementale, elle ne rejettera que des effluents liquides au 1er janvier 2016, une solution qui a recueilli l’avis favorable assorti de recommandations du Parc National des Calanques. Cette proposition permet d’éliminer 99,95 % des déchets actuellement déversés dans la fosse Cassidaigne.

Certains sont tentés d’attiser la polémique avec force pétitions et vidéos. En véhiculant de telles images, on fausse le débat. Il ne correspond plus à la réalité des faits. Aujourd’hui on tourne la page du rejet des boues rouges en mer.

Nous avons invité à plusieurs reprises la Ministre de l’écologie à venir le constater. La ville de Gardanne invite également chacun à prendre ses responsabilités à la lumière des efforts développés par Alteo et des plus de 700 emplois (440 emplois directs et 300 sous-traitants) qui dépendent de son activité. Depuis de nombreuses années, la société s’impose à nos yeux comme un modèle de développement écologique et économique au sein d’une industrie française malmenée.

Il est impératif et urgent de concilier emploi et environnement.

Je suis toujours intervenu auprès des entreprises du territoire pour qu’elles respectent voire dépassent les normes environnementales. De même, j’ai alerté régulièrement le gouvernement de la nécessité de créer les conditions, de laisser du temps aux entreprises pour qu’elles appliquent strictement les règles de dépollution. Régulièrement sollicitée par la Ville, ALTEO a toujours eu une écoute active des demandes liées au respect de l’environnement. Au cours d’une table ronde organisée à mon initiative en mairie de Gardanne avec la direction et les représentants des salariés d’Alteo, le conseiller général Claude Jorda, le député François-Michel Lambert, mes élus et mes services, cet engagement a été réaffirmé par l’entreprise qui poursuit ses recherches pour encore diminuer son impact écologique.

Pour toutes ces raisons, la ville de Gardanne soutient ALTEO et ses salariés. Une issue négative à l’enquête publique en cours signerait certainement la mort de ce fleuron mondial. Il impacterait sévèrement la Ville, avec des conséquences d’autant plus injustes que Gardanne a déjà souffert de la fin de l’exploitation du charbon et qu’elle est profondément engagée dans la transition énergétique : notre commune produit du gaz à partir de déchets, dispose du 3e plus grand parc photovoltaïque du département, est inscrite dans la démarche « Ville à énergie positive » et a pour objectif de produire autant d’énergie qu’elle en consomme sans rejeter de gaz à effet de serre.

Nous serons présents à la réunion publique du 11 septembre aux côtés des salariés et de l’entreprise.

Roger Meï,
Maire de Gardanne

 

Dans l'actu