Changements politiques en Amérique latine

Publié le

- Communiqué d’Attac Gardanne bassin minier -

Les AMIS DU MONDE diplomatique et le Comité ATTAC Gardanne Bassin Minier organisent une conférence débat :

QUE SE PASSE-T-IL EN AMERIQUE LATINE ?

Avec :
- Max Lebreton - enseignant.
- Maurice Lemoine - rédacteur en chef du Monde Diplomatique.

Le jeudi 11 mai à 20h Salle du Foyer du 3ème Age, Maison du Peuple

A gauche, toute ?

Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Uruguay, Venezuela... Confrontée à un énorme défi social, l’Amérique latine vire à gauche. Mais cette gauche est-elle homogène et recouvre-t-elle des projets similaires ? Brasilia n’est pas Caracas, Buenos Aires a peu à voir avec La Paz.

Les dirigeants portés au pouvoir dans le cône sud du continent - Lula au Brésil, Kirchner en Argentine, Vasquez en Uruguay, Bachelet au Chili -mènent des politiques réformistes fondées sur des pactes sociaux qui ménagent les détenteurs du pouvoir économique de leurs pays.

En Bolivie, c’est un dirigeant syndicaliste radical, un dirigeant indigène de l’ethnie Aymara, Evo Morales, qui devient président.

L’espoir renait !

« Nous étions depuis des décennies sur la défensive, nous voici à l’offensive, jamais le climat politique ne nous a été aussi favorable » : c’est ce qu’affirment de nombreux militants latino-américains.

La dimension continentale des luttes et des solidarités est désormais au cœur des initiatives de la gauche latino américaine.

Contre les accords de libre échange pilotés par les Etats-Unis à leur bénéfice naissent des projets alternatifs : Mercosul, Alternative Bolivarienne pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (ALBA).

Les mobilisations, manifestations et propositions se multiplient pour que l’exploitation des ressources naturelles telle que l’eau et des ressources énergétiques profite aux populations et non plus aux multinationales étrangères.

De nombreuses expériences de démocratie sociale et participative se développent sur tout le continent : par exemple la création récente d’un réseau latino américain des entreprises récupérées par leurs employés.

C’est au Venezuela que se développe le projet le plus radical, avec la révolution bolivarienne du président Hugo Chávez.

Président populiste, comme on le prétend parfois, ou véritable révolutionnaire ? Et quel modèle d’intégration propose-t-il à travers l’Alternative bolivarienne pour l’Amérique ?