Centre de secours : Le chantier a commencé Energies 452 - 6 avril 2016 - Bruno Colombari

Mis à jour le

Les pompiers de Gardanne auront de nouveaux bâtiments d’ici juin 2017, à côté du centre de secours actuel, sur un terrain mis à disposition par la Ville. Les travaux ont commencé en février.

Le chantier est spectaculaire et ne risque pas de passer inaperçu. à quelques dizaines de mètres de l’entrée de ville, en bordure du rondpoint qui dessert les quartiers des Prés et de Fontvenelle, un imposant tas de gravats a succédé à la villa, aux anciens courts de tennis et au siège du Tennis club gardannais (installé depuis 2009 à La Palun).

Le terrain disponible semble beaucoup plus grand qu’avant, soit 8000m2 que la Ville a cédé au Sdis 13 (service départemental d’incendie et de secours). C’est là que se dressera, d’ici la mi-2017, le nouveau centre de secours de Gardanne. Le déménagement ne sera pas compliqué, puisque l’actuel est à une longueur de grande échelle de là. Quant aux gravats, ils ont disparu, utilisés en partie pour caler les réservoirs d’eau enterrés.

Le projet, confié à l’architecte Ivan Di Pol, avait été présenté il y a deux ans à Gardanne. Le chantier a commencé en février dernier après une phase d’appel d’offres. Le coût, d’un montant de 7,8 millions d’euros, est financé par le Sdis avec une participation du Conseil départemental. Il y aura deux bâtiments, l’un consacré aux véhicules, l’autre aux pompiers.

La priorité du premier, qui sera construit côté Nord, est bien sûr de faciliter les manoeuvres et la circulation des camions, d’autant plus que le centre de secours est remarquablement placé avec la voie rapide accessible depuis le rond-point.

UNE RÉSILLE DE BÉTON EN FAÇADE

Le bâtiment accueillant le personnel sera lui édifié au Sud et se démarquera par sa façade, une résille de béton représentant un casque de pompier vu de profil.

« Nous avons voulu éviter tout logo ou signalétique trop simplistes, génériques ou réducteurs, explique l’architecte. Avec cette résille, nous avons élaboré un élément marquant et spécifique pour le Centre de secours de Gardanne. Elle est composée à partir d’un élément graphique simple et emblématique pour le corps des sapeurs pompiers, mais qui est multiplié, juxtaposé, composé, pour parvenir à un élément complexe qui peut susciter différents niveaux de lecture. »

L’entrée du site sera aussi marquée par la tour de manoeuvre de couleur rouge, évidemment. S’il n’est pas prévu de baptiser le centre de secours, « Le Sdis s’engage dans la démarche de donner un nom à un espace de vie à l’intérieur du centre, » explique Jean-Yves Gallo, chef du groupement gestion du patrimoine.

On peut imaginer que Yvan Vignaroli, décédé en fonction en septembre 2012, pourrait être ainsi honoré. Une fois le nouveau centre de secours en activité, la Ville récupèrera le bâtiment actuel (qui abrite également le gymnase de Fontvenelle). Une étude est en cours sur le patrimoine communal, qui permettra de décider à quoi ce bâtiment sera affecté.