Centrale

Centrale thermique : mobilisation pour l’emploi

Publié le

Mercredi 15 juin, un mouvement de grève de 24 heures a touché les centrales thermiques gérées par la Snet, dont celle de Gardanne.

Le groupe allemand E.on, propriétaire de la Snet, avait annoncé une semaine plus tôt la fermeture de cinq tranches d’ici 2013, ce qui représente la suppression de 535 emplois au niveau national, dont une centaine à Gardanne (sur 180 salariés actuellement) et la conversion du groupe 4 en chaudière biomasse.

Un comité central d’entreprise a eu lieu à Paris le même jour, alors que des représentants du personnel du site de Gardanne sont reçus par le sous-préfet à Aix dans l’après-midi.

Roger Meï et les élus de la majorité municipale sont aux côtés des salariés et de leurs représentants syndicaux.

 

Dans l'actu

Piscines

Le Pass sanitaire demandé à l’entrée des établissements