Centrale thermique : Uniper répond à nos questions Energies n°470 - 7 mars 2017 - Stéphane Conty

Publié le

Un soir de fin janvier, les Gardannais ont été surpris par une énorme souffle aussi bref que bruyant.

Sollicitée par les habitants, et dans sa démarche d’accompagnement des industriels du territoire, la Ville a fait une demande d’information à la direction de l’entreprise. Laquelle nous a répondu par la voix de Jean-Michel Trotignon, ex directeur du site de Gardanne désormais chargé de mission auprès du président d’Uniper France.

Que s’est-il passé ce soir de janvier ?

Jean-Michel Trotignon : Dans le cadre de nos tests en vue de la reconversion à la biomasse (remplacement du charbon par divers bois NdlR), une soupape s’est ouverte, relâchant de la vapeur et occasionnant beaucoup de bruit.

Cela s’explique dans le cadre de nos essais où on teste les installations avec de nombreuses configurations. On est dans quelque chose de tout à fait exceptionnel qui ne correspond pas au fonctionnement normal de l’unité.

Les riverains du site parlent aussi d’un bruit de fond continu incommodant.

J-M. T  : Effectivement. Nous avons une campagne de suivi à long terme des émissions sonores par un cabinet spécialisé, c’est un travail engagé depuis des années.

Les premières conclusions du cabinet ont été présentées récemment à la commission de suivi de site présidée par le sous-Préfet (et à laquelle participe la Ville, NdlR), et montrent que les émissions, bien qu’elles peuvent effectivement gêner, ne sont pas très importantes. Nos investigations nous ont permis de découvrir qu’un appareil destiné à réduire le bruit était peut-être défaillant et nous allons le remplacer.

Cela va prendre un petit peu de temps car ce n’est pas le genre de pièce qu’on trouve sur une étagère, elle va être fabriquée à notre demande par un industriel.

Où en êtes-vous du démarrage de l’activité biomasse ?

J-M. T. : Nous avons achevé en fin d’été 2016 les gros travaux de conversion. Le couplage au réseau RTE a été fait, on a produit de l’électricité avec de la biomasse - et ça marche, contrairement à ce qu’en disent certains.

Il nous faut encore mener de nombreux tests dans de nombreuses configurations… le processus sera achevé courant 2017 mais je préfère ne pas vous donner de date précise car c’est un chantier complexe.

 

Dans l'actu