Aurélie Cabrel et les Wackids en 2017

Mis à jour le

Le retour de Marc Pistolesi à Gardanne, les Fourberies de Scapin, un spectacle à empreinte carbone zéro, de la Commedia dell’arte, Eric Fanino à la recherche d’Angelina, une tigresse qui s’échappe pour découvrir le monde, le Stadium Tour des Wackids et Aurélie Cabrel invitée de CourteEchelle : le premier semestre 2017 de la saison culturelle s’annonce touffu et passionnant.

La tête d’affiche de la saison sera bien sûr la prometteuse chanteuse, qu’il serait trop facile de ranger dans la catégorie "fille de". Aurélie Cabrel ne nie pas ses origines, mais elle trace sa route avec deux albums, Oserais-je ? (2011) et A la même chaîne (2014) qui contient le titre Bref, s’aimer. Elle sera à la Maison du peuple le 18 mars, au lendemain du tremplin CourteEchelle qui vous permettra de découvrir de nouveaux talents (et de désigner votre groupe préféré). En première partie d’Aurélie Cabrel, la vocaliste Cathy Heiting et le pianiste Jonathan Soucasse vous offriront un duo autant lyrique que déjanté.

L’autre grand moment du semestre, ce sera le retour des Wackids avec leur Stadium tour. Ce trio de musiciens fous de rock et fous tout court s’attaquent désormais au rap, au punk et au grunge avec leurs instruments-jouets. C’est comme ça qu’ils font découvrir aux mômes Michael Jackson, Nirvana, Aerosmith ou Queen. Ils en redemandent, et nous aussi. Si vous les avez manqués lors de leur premier passage en 2014, retenez la date : le 19 mai.

Autre chose maintenant : un spectacle à empreinte carbone zéro ! Ça s’appelle Rien ne se perd (par le collectif La Bouée) et on y croise Molière, Shakespeare ou Goethe accompagnés de musiques de film et de costumes faits d’emballages alimentaires, boîtes à chaussures ou affiches de cinéma. Ce sera le 24 mars à la Maison du peuple.

Le 3 février, Marc Pistolesi revient à Gardanne, où il est né et a grandi, et nous présente Léonard. Barricadé dans le bistrot familial au cœur d’une ville en ruine, Léonard résiste et nous plonge dans les rêves oubliés de notre enfance.

Dans un autre registre, le 5 mai (deux jours avant le second tour des présidentielles, mais il n’y a aucun rapport), Eric Fanino est de retour. Il incarne sur scène Emile, lequel est à la recherche d’Angelina. Ça promet, surtout pour ceux qui l’avaient vu dans Tatie en 2012.

Pour compléter un programme bien fourni, il y aura aussi, mais on y reviendra, les Fourberies de la compagnie Les loups masqués inspirée bien entendu de Molière (le 4 mars), Bon débarras de la compagnie Force nez et sa cafetière têtue et attachante qui a peur de finit au rebut (le 29 mars), un spectacle jeune public de danse sur des galets, Faire cailloux (du 3 au 5 avril), de la Commedia dell’arte avec La malédiction de Saint-Marc par la compagnie Tiramisu (le 7 avril) et du théâtre contemporain le 28 avril avec Tigresse, de la compagnie Théâtre Alibi.

Agrandir le plan
théâtre, concerts, jeune public, danse, spectacles de rue et évènements de plein air
  • Adresse : Maison de la vie associative
    avenue du 8 Mai 1945
  • Code postal : 13120
  • Ville : Gardanne
  • Téléphone : 04 42 65 77 00
  • Fax : 04 42 58 35 52
  • Courriel : resa-spectacle@ville-gardanne.fr
  • Horaires d'ouverture :
    8h30-12h, 13h30-17h30
 
Agrandir le plan
  • Adresse : Avenue Léo-Lagrange
  • Code postal : 13120
  • Ville : Gardanne
  • Commentaires : - Salle polyvalente de la ville - Capacité 370 personnes - Scène fixe, tables et chaises sur place, vestiaires, banque d’accueil, coin cuisine et sanitaires.
 
 

Dans l'actu