Pendant la crise sanitaire, les services municipaux sont fermés au public. Certains sont joignables par téléphone : voir les numéros

Tourisme

Ailefroide, ouverture le 8 mai Energies 312 - Carole Nerini

Publié le

Après une longue trêve hivernale, le chalet Leï Mendi et ses meublés sont à nouveau prêts à vous accueillir dès le 8 mai et ce jusqu’au 15 novembre. Situé au pied du Pelvoux dans les Hautes-Alpes, vous vous retrouverez en plein coeur de la nature.

Ceux et celles qui connaissent bien le centre d’Ailefroide ont certainement déjà réservé leurs vacances d’été. Ici, pas d’animations bruyantes, pas de buffet, pas de soirées autour de la piscine. Ce sont d’autres choses que l’on vient trouver, une autre forme de tourisme, plutôt familial.

Chacun possède son coin cuisine, on déjeune sous les arbres ou dans la grande salle à manger, on joue aux boules, aux cartes, on part en randonnée à travers les magnifiques sentiers qu’offrent les alentours, au pied des glaciers, autour des lacs d’altitude, on observe la faune et la flore et on respire le bon air, dans un calme hors du commun.

Damien Haxaire, qui gère le centre est également accompagnateur en montagne et vous guidera avec grand plaisir dans vos choix d’activités. Chaque année, les associations sportives sont nombreuses à venir s’y ressourcer.

On respire le bon air, dans un calme hors du commun

Différentes formes d’hébergement sont possibles puisque vous pourrez résider dans l’un des 4 meublés pour 4 ou 8 personnes ou alors dans le grand chalet qui dispose de 60 places réparties dans des chambres de 2 à 6 personnes, équipées de sanitaires.

Tarifs : Pour le gîte, 12 € par nuit et par personne pour les Gardannais et habitants du Bassin Minier, 14,5€ pour les extérieurs (demi tarif pour les enfants de 3 à 12 ans).

Les meublés sont loués à la semaine, de 330 € à 360 € pour les Gardannais et les habitants du Bassin Minier, de 380 € à 410 € pour les extérieurs, ou au week-end (100 € à 160 €).

Bandol : fermeture pour travaux

Le site Clairefont de Bandol, également racheté par la commune en 2007, va faire l’objet de travaux de rénovation. Le 21 janvier dernier, la ville de Gardanne était informée par courrier que la commission de sécurité de Bandol était passée, conduite par le maire en personne, et qu’elle demandait plusieurs travaux de mise en sécurité à effectuer dans un délai de 45 jours. Ce temps étant trop court, Il n’a donc pas été possible d’organiser la saison 2009.

Comme l’explique Valérie Pona, conseillère municipale déléguée aux centres de vacances, « Bandol est un site très agréable qui plaît aux Gardannais. Ce sont les retours que nous avons eu des vacanciers. Mais il doit évoluer, des aménagements, des travaux d’embellissement sont à effectuer afin d’accueillir au mieux les visiteurs. Nous réfléchissons aujourd’hui à la meilleure solution pour y arriver. »